Valentina Napolitano

Le projet développé par Valentina Napolitano porte sur la dispersion, la recomposition et la transformation de la sphère familiale syrienne face à la guerre et à l’exil. En dépit de la transition démographique débutée en Syrie, au milieu des années 1980, la famille au sens élargi demeurait avant 2011 un élément central de la société syrienne, pourvoyant des mécanismes de solidarité et de protection sociale face à la crise économique et aux défaillances étatiques. Depuis le début de la guerre, les ruptures engendrées par des positionnements divergents au sein du conflit, le décès d’un ou plusieurs membres d’une même famille, ou encore leur dispersion dans les pays voisins et plus loin en Europe et Amérique du Nord, constituent autant de facteurs qui ont profondément affecté la cohésion des familles syriennes et engendré une redéfinition de la manière même d’être ensemble et de « faire famille ». L’objectif de cette recherche est d’étudier l’impact de la guerre sur les relations et pratiques familiales à partir d’une étude de familles syriennes réfugiées en Jordanie.  

The research project developed by Valentina Napolitano deals with the dispersion, reconfiguration and transformation of the Syrian family in the frame of the war and exile. In spite of the demographic transition that begun in Syrian, in the middle of the 80th, the family in an extended meaning was before 2011 a central element of the Syrian society, remaining the first source of solidarity and social protection in a context of economic crisis and weakness of States’ institutions. Since the beginning of the war, the rupture caused by opposed political stances toward the conflict, the death of one or more members of the same family, their scattering between the neighbouring country and faraway in Europe and North America, are the main factors that affect the family cohesion, and transformed the way of being together and « being a family ». This research aims at studying the impact of war on familiar relationships and practices basing on a study of Syrian family who found a shelter in Jordan.