Stefan Tarnowski

Stefan Tarnowski is a PhD Candidate at Columbia University’s Anthropology Department, Institute of Comparative Literature and Society and Institute for Comparative Media.
Stefan Tarnowski’s research focuses on the role of media infrastructures in the 2011 Syrian revolution. More specifically, by examining the production and circulation of images and information since the 2011 Syrian revolution, he looks at the relations between technology, political economy, and social imaginaries. A polarising narrative emerges, beginning with optimism about the power of new media technologies to produce democratic change, to one in which those same technologies are understood to undermine democracy, consensus, and the very possibility of truth. Instead of falling into a narrative of either pessimism or optimism, he investigates the particular practices of historically situated actors across the various stages of the revolution. He also examines how a local demand for dignity has the potential to become a universalizable concept, and perhaps basis for the regulation of new media technologies.
In 2018-19 Stefan Tarnowski conducted fieldwork in Turkey, Lebanon, France and Germany with activists, citizen journalists, filmmakers, and other image-makers, funded by a grant from the Wenner-Gren Foundation. In 2019-20 he is a doctoral fellow at the German Orient Institute Lebanon. He recently translated from the French and wrote the introduction for Dork Zabunyan’s The Insistence of Struggle (IF Publications, 2019)
Stefan Tarnowski also works as a subtitler and researcher for a number of artists and filmmakers.

Stefan Tarnowski est doctorant au sein du département d’anthropologie de l’Université de Columbia (Institute of Comparative Literature and Society and Institute for Comparative Media). Le travail de recherche de Stefan Tarnowski se concentre sur le rôle des infrastructures médiatiques dans la révolution syrienne de 2011. Plus précisément, il examine la circulation des images et des informations depuis début de la révolution syrienne en 2011 par l’étude des relations entre technologie, économie politique et imaginaire social. Un récit polarisé de cette révolution a émergé débutant avec un optimisme placé dans la capacité des nouveaux médias à produire du changement démocratique pour aller jusqu’à considérer que ces mêmes nouveaux médias détruisent la démocratie, le consensus et la possibilité même de la manifestation de la vérité. Evitant de tomber dans l’un ou l’autre récit, pessimiste ou optimiste, il enquête sur les pratiques particulières d’acteurs historiques situés à travers les étapes de la révolution. Il examine également en quoi les revendications locales pour la dignité ont un véritable potentiel universel et constituent peut-être une base pour la régulation des nouveaux médias. En 2018-2019, Stefan Tarnowski a mené des travaux sur le terrain en Turquie, au Liban, en France et en Allemagne avec des activistes, des journalistes citoyens, des cinéastes et des autres, financés par la Fondation Wenner-Gren. En 2019-2020, il est doctorant à l’Orient Institute de Beyrouth. Il a récemment traduit en anglais et a rédigé l’introduction du livre de Dork Zabunyan The Insistence of Struggle (IF Publications, 2019, L’insistance des luttes en français).

Stefan Tarnowski travaille également en tant que sous-titreur et chercheur pour une série d’artistes et de réalisateurs.