Rana Diab

Doctorante en sciences politiques à l’EHESS et bénéficiaire du contrat doctoral du programme ANR Shakk, Rana al-Diab propose de revenir sur des documents de propagande qui, distribués en Syrie après le déclenchement de la révolution en mars 2011, ont préparé à la violence ou contribué à la provoquer d’une manière directe ou indirecte. Ces documents ont été mis en circulation dans les administrations publiques et diffusés par les médias officiels. Parmi eux, se trouvait le « Plan de Bandar Ben Sultan pour la destruction de la Syrie » (khuttat Bandar Ben Sultan litadmir souria). Ce « plan » reprenait une rhétorique déjà ancienne en Syrie, anti-impérialiste et complotiste. Ce complot ou « mensonge colossal », pour reprendre l’expression d’Anna Arendt, constitue une base à partir de laquelle le régime syrien a propagé des rumeurs et produit de nouveaux documents au fur et à mesure du développement des événements sur le terrain. Cette étude s’attachera également à rechercher et à analyser des documents produits en réaction par des groupes opposants au régime dans le but de contrôler une communauté en particulier, de s’imposer aux niveaux politiques, religieux et militaires et de créer des situations irréversibles sur le terrain.

Rana Diab is a Phd student in Political Science at EHESS and the doctoral fellow of the Shakk project. She analyses propaganda documents distributed in Syria in the aftermath of the revolution of March 2011, and paved the way for violence in a direct or indirect way. These documents were distributed in public administrations and broadcasted by state media. One of these documents is entitled “Plan of Bandar Ben Sultan for the Destruction of Syria” (Khuttat Bandar Ben Sultan Litadmir Souria). This “plan” took up an old anti-imperialist and conspiracy  rhetoric that was already widespread in Syria prior to 2011. This conspiracy or “colossal lie”, to quote Anna Arendt, provides a base from which the Syrian regime has spread rumors and produced new documents as the development of events on the ground unfolds. This study will also focus on researching and analyzing documents produced in reaction by groups opposed to the regime with the aim of controlling a particular community, imposing themselves on political, religious and military levels and creating irreversible situations on the ground.