Vanessa Guéno

Vanessa Guéno, historienne (ATER au Département d’Études Moyen-Orientales et chercheuse associée à l’IREMAM à Aix-en-Provence) propose, dans le cadre de l’axe de recherche « Archiver des révoltes passées » revenir sur les récits de la résistance druze du sud syrien au pouvoir ottoman puis de la révolte syrienne conduite par le Sultan Bāšā Al-Aṭraš (1891-1982) contre le mandat français imposé à la Syrie en 1920 suite au démembrement de l’Empire ottoman.  Pour se faire, une partie des papiers privés et publics soigneusement conservés par le Sultan Bāšā Al-Aṭraš et ses descendants seront analysés dans leur contenu, leur itinéraire, leur écriture, leur production, leur nature. De plus, le processus de conservation et de sélection familiale ou clanique sera également mis en perspectives avec l’histoire du Djebel Druze et des régimes successifs de Syrie. Enfin, cette documentation sera confrontée aux archives administratives ottomanes (conservées à Istanbul) ainsi qu’aux archives diplomatiques françaises.

De cette analyse au croisement de l’histoire et de l’anthropologie historique, le projet se focalise non seulement sur l’histoire des résistances et des contestations dans le sud syrien mais aussi sur la fabrique des récits identitaires et mémoriels au sein d’une communauté confessionnelle relativement hermétique qui déstabilisa plusieurs régimes (ottoman, mandataire, …).

Vanessa Guéno, a historian at Aix-en-Provence-MarseilleUniversity and associated researcher in IREMAM (CNRS), examines tales of theDruze resistance against the Ottoman authority, as well as the Syrian revoltled by the Sultan Bāšā Al-Aṭraš (1891-1982) against the French Mandate in Syriaafter the collapse of the Ottoman empire. Focusing on the unediteddocumentation, this research takes place within the framework “Archiving PastRevolt.” This project requires historiographical and narrative analysis of‘private’ and ‘official’ papers stored by the Druze leader Sultan Al-Aṭraš andhis descendants. The primary focus of this analysis is the nature, content,itinerary, and production process of the archived papers. Furthermore, a studyof the Djebel Druze history throughout successive regimes in Syria willenlighten the familial or “tribal” preservation process and selection. Finally,this documentation will be compared to Syrian Ottoman archives in Baš BakanlıkArşiv of Istanbul and French and English diplomatic archives.

Crossing history, historiography, and historical anthropology, this project focus on resistance, contesting movements in Southern Syria, and identity and memory narrations (tales) by a confessional community who destabilized more than regime.