Maena Berger

Maena Berger is a PhD student at EHESS and PhD associate at Ifpo Beirut. Her research focuses on the contemporary transformation of journalistic work during wartime. More specifically, she looks at the co-production” of information among development actors (NGOs), journalists from international and national media, press agencies (AFP, Reuters, AP), and mostly on the fixers” who play a mediator role between those different professional worlds. Her case study is the Syrian war which has been, since 2011, the subject of many media reports. Despite very complicated and risky access to Syria, the production of information was still very intense, thanks to the fixers” who played a decisive role. Beyond simple logistical assistance (translation, transfer, the introduction of key actors…), they affect the narrative in the media. This is particularly the case in Syria since it was nearly infeasible for western journalists to go there. Therefore the fixers” became almost the only ones to be able to transfer and to pass through the information needed to cover this war. This shift is revealed by the relocation of the productions spot to the neighbouring countries.
This thesis aims for an understanding of the international division of journalistic work from those local social spaces where all the main actors are. It also asks more general questions regarding source access and conflict analyses while it’s not possible to go to the relevant country. Her fieldwork is located mainly in Lebanon and Turkey but also in Iraqi Kurdistan and Jordan.

Maena Berger (Ehess, Ifpo)

Maena Berger est doctorante en Sociologie à l’EHESS, rattachée à l’Ifpo de Beyrouth. Ses recherches portent sur les transformations contemporaines du travail journalistique en temps de guerre. Plus spécifiquement, elle travaille sur les logiques de « co- production » de l’information entre les acteurs du développement, les journalistes des grands médias internationaux et des agences de presse et, surtout, sur leurs intermédiaires, les « fixeurs », qui jouent un rôle de « passeurs » entre ces mondes professionnels. Son cas d’étude est la guerre en Syrie qui fait l’objet, depuis 2011, de nombreux reportages par les différents médias. Malgré un accès extrêmement complexe et risqué sur le territoire syrien, la production d’information sur la Syrie est en effet restée intense. Pour cela, le rôle des fixeurs, ces hommes et femmes qui aident les journalistes travaillant sur des terrains difficilement accessibles, a été déterminant. Au-delà d’une simple aide logistique (traductions, organisation des déplacements, mise en contact…), ils ont une réelle influence sur le récit médiatique. C’est d’autant plus le cas en Syrie puisque, les journalistes occidentaux ne pouvant que très rarement se rendre sur place, les fixeurs sont peu à peu devenus les seuls à être en capacité de transmettre, de faire circuler les informations nécessaires à la couverture de cette guerre. La délocalisation des lieux de production d’information dans les pays limitrophes est révélateur de ce basculement. Cette thèse vise ainsi à saisir la division internationale du travail journalistique par ces espaces sociaux locaux où circulent les principaux acteurs de l’information et pose des questions plus générales d’accès aux sources et d’analyses des conflits sans accès direct aux pays concernés. Ses enquêtes de terrain se situent principalement au Liban et en Turquie ainsi qu’au Kurdistan irakien et en Jordanie. 

Stage SHAKK à l’Institut français du Proche-Orient

Appel à candidature

Offre de stage de 6 mois à l’Ifpo Département des études contemporaines

Beyrouth-Liban.

Appel à candidature pour un stage d’assistant.e de recherche au sein du programme de recherche financé par l’ANR « SHAKK. De la révolte à la guerre en Syrie. Conflits, déplacements, incertitudes ».

Profil requis

. Être incrit.e en Master 1 ou Master 2 en sciences humaines et sociales. 

. Être arabisant, francophone ou anglophone. 

. Avoir un fort intérêt pour la Syrie contemporaine, les relations internationales, la science politique et le droit international. 

Mission principale 

. L’assistant.e de recherche aura pour tâche de réaliser sous la supervision de la directrice de stage une recherche documentaire sur les résolutions internationales principalement politiques et juridiques concernant le conflit syrien depuis 2011 jusqu’à nos jours et de les constituer en fond documentaire structuré afin de réaliser une chronologie analytique  la plus exhaustive possible des résolutions prises au niveau international (principalement par les Nations Unis), par certains pays étrangers (France, Allemagne, Pays-Bas, États-Unis) ainsi que les autorités syriennes pour certains sujets à préciser (droit à la propriété, gestion des exilés et de leur éventuel retour, etc.). 

. L’assistant.e de recherche aura également pour tâche de produire en collaboration avec la directrice de stage un état de l’art sur la question. 

. Pendant la durée du stage la ou le candidat.e retenu.e sera formé.e aux problématiques et enjeux liés au programme de recherche SHAKK. 

Missions secondaires

. Participer à la vie scientifique du programme de recherche et de l’UMIFRE (séminaires, journées d’étude).  Participer à la rédaction du Carnet de recherche du programme.  

Compétences

. Bonne connaissance de la Syrie contemporaine.

. Capacité à traiter et à assimiler la documentation en langue arabe, anglaise et française.

. Capacité de synthèse.

. Les qualités rédactionnelles en français et/ou en anglais peuvent être imparfaites.

. Capacité à travailler en équipe.

. Date limite de dépôt de candidature : 20 octobre 2021.

. Début de stage : 1er décembre 2021.

. Durée du stage : 6 mois.

. Indemnité de stage : en conformité avec la réglementation française (600,60 €/mois).

. Lieu : Institut français du Proche Orient (USR 3135/UMIFRE 6), Beyrouth -Liban, (en présentiel).

Début du stage : 1er décembre 2021.

CV et lettre de motivation sont à envoyer à Anna Poujeau et Matthieu Rey

 

Internship SHAKK at Ifpo

Call for applications

 

Internship offer for 6 months at the French Institute of the Near East, Department of Contemporary Studies, Beirut-Lebanon.

 

Call for applications for an internship as an assistant researcher in the ANR funded research program “SHAKK. From revolt to War in Syria. Conflicts, displacements, uncertainties“. 

Required profile

. Be enrolled in a Master 1 or Master 2 in humanities and social sciences.

. Be fluent in Arabic, French and English.

. Have a strong interest in contemporary Syria, international relations, political sciences and international law.

Main mission

. Under the supervision of the internship director, the research assistant will have to carry out documentary research on international resolutions, mainly political and legal, concerning the Syrian conflict from 2011 to the present day, and to build up a structured documentary background in order to produce the most exhaustive time line possible of political and legal resolutions taken at the international level (mainly by the United Nations), by some foreign countries (France, Germany, the Netherlands, the United States) as well as by the Syrian authorities concerning certain subjects (property rights, management of exiles and their eventual return, etc.).

. The research assistant will also have the task of producing, in collaboration with the internship director, a state of the art on the issue.

. During the internship, the successful candidate will be trained on the issues and challenges related to the SHAKK research program.

Secondary missions

. Participate in the scientific life of the research program (research seminars, workshops).

. Participate in the writing of the program’s Research Blog.

Skills

. Good knowledge of contemporary Syria.

. Ability to process and assimilate documentation in Arabic, English and French.

. Ability to synthesize.

. Writing skills in French and/or English may be imperfect.

. Ability to work in a team.

Dates

. Application deadline: October 20, 2021.

. Internship start date: December 1, 2021.

Requirements

. Duration of the internship: 6 months.

. Internship allowance: in accordance with French regulations (600,60 €/month).

. Location: French Institute of the Near East (USR 3135/UMIFRE 6), Beirut- Lebanon, (presential).

Start of the internship: December 1st, 2021.

 CV and cover letter should be sent to Anna Poujeau & Matthieu Rey